Ma fille il faudra bien enterrer

Ma fille il faudra bien me vomir

Du jour où j’ai su ta naissance

A la fin de tes jours

********************

Ma fille, il faudra me haïr

Pour tout ce que j’ai fait de travers

Dans la conscience ou l’ignorance

Pour le poids de mon histoire

Pour les blessures des blessures

Des enfances héritées et enfantées

**************************

Ma fille il faudra m’en vouloir

Des mots durs

Des actes violents

Des gestes absents

De certains  mots dits

De ceux omis

*****************************

Ma fille il faudra ne plus être

La victime de moi victime

Être lâche de ma lâcheté

Ma fille il faudra rompre la verticale

Bruler les pages sombres

Et tout enterrer

Et commencer, au printemps de ta vie

Le livre d’une nouvelle lignée

Ma fille, je ne suis qu’une mère

Comme les autres, avec du pouvoir

Avec des fleurs et des épées

Mes fleurs sont morts

Et les épées sont plantées, et y en a encore

*****************

Ma fille, il faudra me vomir

Me gueuler, me tousser, me souffler

M’avorter ou m’accoucher

Et m’enterrer

Que tu puisses renaitre libre

Libre sans mes murs

Légère sans mes poids

Je suis et fus ce qui était

Amertume, blessures et douleurs

Et toi ce qui sera

Sois beauté bonté et douceur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :